Agence d'aide à la recherche d'emploi

''Devenez maître de votre plan de carrière en restant toujours à l'affût des nouvelles opportunités d'emploi de notre époque!''

Conseils, Entrevue, Non classé, Numérotés, Trucs pratiques

18 trucs pour passer une bonne entrevue

Soyez adorable, compétent et engageable. Même si les recruteurs ont l’air beaucoup plus gros que Jupiter, gardez en tête qu’ils sont d’abord et avant tout des personnes comme vous et moi.

Shana Lebowitz du Business Insider a fait ressortir les 18 trucs pratiques à faire lorsque vous passerez votre prochaine entrevue. Suivez-les et vous augmenterez certainement vos chances d’avoir le job.

 

1. Programmez votre entrevue vers 10 h 30 un mardi matin

Mais pourquoi ? Selon un article cité de Glassdoor, le « meilleur » moment pour arranger une entrevue est l’heure qui ne s’accommodera pas à vous, mais à votre intervieweur.

Donc, si le recruteur vous offre une certaine flexibilité en choisissant l’heure de la rencontre, demandez-lui si vous pouvez vous présenter vers 10 h 30 un mardi matin. C’est, normalement, le moment où votre interlocuteur sera relaxé, posé.

D’après Lebowitz il faut éviter les rendez-vous trop tôt, puisque le recruteur peut être préoccupé par d’autres tâches qu’il doit compléter le jour même. Vous voudrez aussi éviter d’être la dernière rencontre de la journée pour les mêmes raisons. Peut-être a-t-il des choses à penser pour la maison, etc.

 

2. Ne passez pas une entrevue le même jour que les meilleurs candidats

Une recherche de l’Université de Pennsylvanie et de l’Université de Harvard démontre que les candidats ayant passé une entrevue en fin de journée après plusieurs employés potentiels auront moins de chance. D’un autre côté, les personnes passant après une série de candidats dits « faibles » seront mieux cotées que prévu.

Il n’est pas précisé si c’est un phénomène inconscient ou si les recruteurs cotent délibérément les derniers candidats selon les dernières entrevues.

De toute façon, si vous avez connaissance de personnes qui passeront la même entrevue, arrangez-vous pour venir après un ou des candidats non qualifiés.

 

3. Faites concorder les couleurs de votre habit à l’image que vous voulez projeter

La firme américaine CareerBuilder a émis un sondage rapportant que les gérants d’embauche ainsi que les professionnels en ressources humaines trouvent que certaines couleurs changent la donne.

Près du quart des répondants recommandent de porter du bleu, suggérant que le candidat est un bon esprit d’équipe, alors que 15 % recommandent le noir, qui suggérerait un potentiel de leadership. Rien de moins.

En revanche, l’orange serait à éviter, selon le quart des personnes sondées. Elle suggérerait que le candidat n’est pas professionnel.

Voici d’autres couleurs qui ont été indiquées :

Gris : Logique/Analytique

Blanc : Organisé

Brun : Dépendant

Rouge : Pouvoir

 

4. Ajustez vos réponses à l’âge de l’intervieweur

Vous pouvez en apprendre beaucoup sur le recruteur et ce qu’il veut entendre en se basant sur la génération dont il fait partie.

Shana Lebowitz nous ressort quelques exemples, selon la tranche générationnelle :

Génération Y (entre 20 et 30 ans) : Apportez des exemples visuels d’accomplissements et démontrez que vous pouvez faire plusieurs choses à la fois.

Génération X (entre 30 et 50 ans) : Mettez l’accent sur votre créativité et mentionnez comment le juste milieu entre travail et vie personnelle contribue à votre succès.

Baby-boomers (entre 50 et 70 ans) : Démontrez que vous travaillez dur et que vous avez du respect pour les accomplissements de la compagnie.

Génération silencieuse (entre 70 et 90 ans) : Mentionnez votre loyauté et votre engagement envers votre ancien employeur/job.

 

5.  N’ayez pas peur d’utiliser vos mains

Lebowitz rapporte que la gestuelle de vos mains peut contribuer à l’impression que vous projetterez à votre recruteur.

Garder les mains ouvertes démontre de la sincérité et de l’ouverture.

Vous ne voulez pas garder vos mains vers le bas. Cela induirait une idée de dominance. Vous ne voulez surtout pas dominer le recruteur, quand même ! Vous voudrez aussi cacher vos mains, car ça projette une impression de cachoterie. Qu’avez-vous à cacher ?

Taper des doigts démontre de l’impatience, croiser les bras illustre de la colère et la surutilisation des mains peut distraire l’interlocuteur.

 

6. Trouvez quelque chose en commun avec le recruteur

Nous avons tendance à apprécier les gens partageant des intérêts communs, d’après Lebowitz.

Donc, si la personne devant vous apprécie le service communautaire et vous de même, essayez de travailler cet aspect lors de votre conversation.

 

Pour découvrir les 12 autres conseils:

https://espresso-jobs.com/conseils-carriere/18-trucs-pour-passer-une-bonne-entrevue/

Comments are Closed

Theme by Anders Norén