Agence d'aide à la recherche d'emploi

''Devenez maître de votre plan de carrière en restant toujours à l'affût des nouvelles opportunités d'emploi de notre époque!''

Non classé, Profil atypiques

Les entreprises ont peur des profils atypiques …


Alexandre Pachulski est Directeur Produits de TalentSoft, un éditeur proposant une solution en mode SaaS de Gestion des Talents. Il est l’auteur de deux livres sur la gestion des talents : « La Gestion des Talents dans l’Entreprise » sorti en 2010 et « Les nouveaux horizons RH » publié en 2012. Il officie également sur le blog www.lestalentsdalex.com. Entrepreneur au parcours atypique lui-même, il nous propose ses conseils pour rassurer le recruteur et faire de ses multiples expériences un atout.

D’abord, qu’est-ce qu’un talent atypique ?

Un chimiste qui candidate à un poste de développeur informatique. Un DRH qui candidate à un poste de directeur commercial… J’ai suivi des études d’intelligence artificielle et je suis docteur en informatique. Pendant 7 ans, j’ai co-présidé une société de conseil RH. C’est atypique.

Mais plutôt que de talents « atypiques », je préfère parler de talents « différents » : de profils performants et de profils innovants… Nous avons tendance à associer les talents à des performers sportifs avec, dans le monde de l’entreprise, ceux qui ramèneront le plus d’argent. Mais certains participent à changer le monde sans résultats chiffrés. Exemple avec le designer de l’iPhone Jonathan Ive : il n’a pas fait de performance, mais il a contribué à changer toute une industrie. Certains grands personnages de l’histoire ont créé des connections entre différents domaines d’activité : Albert Einstein était un talent atypique. Tout le monde s’accorde à dire que ce n’est pas le plus grand mathématicien ni le plus grand physicien du monde mais en s’intéressant à ces deux domaines il a créé ce que Peter Drucker (théoricien américain du management) appelait des « connexions ». C’est un exemple un peu extrême mais le fondement de ce que va apporter un profil atypique dans une entreprise réside là.

« En France, nous aimons les élites sorties de grandes écoles »

Que peut-il apporter à l’entreprise ?

Un profil atypique va considérer les choses sous un autre angle que toutes les personnes ayant la même formation, qui ont toutes appris à résoudre les problèmes de la même façon. Et c’est là sa plus-value.

En France, nous aimons les élites sorties de grandes écoles : Bac+5 sorties de Paris-Dauphine, HEC, Essec ou Sciences Po. Ces personnes sont brillantes mais auront des fonctionnements similaires. Dans un ouvrage qui date déjà de 30 ans, le théoricien et professeur de stratégie d’entreprise de l’Université Harvard Michael Porter explique que pour être performant il faut être différent. Mais comment est-ce possible pour une entreprise qui recrute toujours les mêmes profils ? Paradoxalement, faire travailler ensemble uniquement des talents différents peut être compliqué. Il faut des fondamentaux, c’est-à-dire des personnes qui été formées aux métiers qu’elles exercent aujourd’hui, et quelques profils atypiques pour « casser » en quelque sorte la routine. Cette association des deux va devenir un véritable facteur de valeur ajoutée et d’innovation.

« Lorsque vous embauchez un profil atypique vous faites un pari »

Pour lire l’article complet :

https://www.blog-emploi.com/les-entreprises-ont-peur-des-profils-atypiques/

Comments are Closed

Theme by Anders Norén